mercredi 14 mars 2012

Ténèbres


Eric Escofier, grand amateur et spécialiste des films fantastiques période Hammer et Universal, a sorti en 1979 le fanzine niçois Ténèbres (27 numéros). Après l'arrêt de celui-ci en 1992, il rédigera plusieurs articles de la même veine pour les fanzines Fantasticorama et Hammer Forever, avant de revenir avec un nouveau titre en 1998, Les Monstres de la Nuit.

Pour les fans du genre à voir absolument le site lié à ce fanzine: Le Club des Monstres.com.


Les sommaires des 27 numéros de Ténèbres:
  1. Spécial Roger Corman, L'étrange créature du lac noir
  2. Spécial Peter Cushing, reflet sur Alfred Hitchcock
  3. Spécial Christopher Lee, Les griffes du Loup-garou
  4. Spécial Vincent Price, Hommage à Eddie Parker
  5. Spécial Bela Lugosi, L'invasion des morts-vivants
  6. Les Momies à l'écran, rétrospective
  7. Spécial Barbara Steele, La Revanche de Frankenstein
  8. Spécial Boris Karloff, entretien avec René Predal
  9. Boris Karloff 2ème partie, L'Empreinte de Frankenstein
  10. L'Empire de la terreur, les productions d'Herman J. Cohen
  11. Frankenstein s'est échappé, Quatermass Story
  12. Spécial Relief, hommage à Nathan Juran
  13. Spécial Jack Arnold, 5ème Festival du film fantastique de Nice
  14. Spécial John Gilling, The Mummy's Hand, Festival du film amateur à Nice 
  15. Dossier Sam Katzman, Le jour où la Terre s'arrêtera
  16. Spécial William Castle, Les Nuits de l'épouvante
  17. Les Fantômes de l'Opéra à l'écran, Murders in the Rue Morgue Story
  18. Hommage à Réginald Leborg, White Zombie
  19. Hommage à Inoshiro Honda, Blacula le Vampire noir
  20. La parodie dans le fantastique (1), La Mouche noire
  21. La parodie dans le fantastique (2), La Nuit du Loup-garou
  22. La parodie dans le fantastique (3), Frankenstein Junior, Le Baiser du Vampire
  23. L'âge d'or de l'Universal période 1930-1940
  24. L'âge d'or de l'Universal période 1940-1948
  25. Hommage à Paul Blaisdell, L'abominable Docteur Phibes
  26. Alligator People, hommage à georges Zucco
  27. Hommage à Val Lewton.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire