samedi 10 novembre 2012

Creepy

Comme pour le magazine Vampirella et quelques années avant celui-ci, Creepy est au départ un comics américain qui aura sa version française en 1969 éditée par Publicness. Et comme Vampirella (et Eerie la même année) la revue sera un mix de BD d'horreur et de sujets sur le cinéma fantastique et bis rédigés par la même équipe (Alain Petit, François Joyeux, Alain Venisse, etc...).  
30 numéros de 1969 à 1976.



Sommaires ciné:
1-
2-
3- Au royaume des monstres cinématographiques - Avant-premières The Green Smile, The Body Stealers, Curse of the Crimson Altar, Le Vampire a soif, The Sorcerers, La Rose écorchée, The Hand of the Night, Mission Mars.
4- L'île du Dr Moreau - Taste The Blood of Dracula
5-
6- Avant-première Horror of Frankenstein, Scars of Dracula - dossier Frankenstein 
7- Avant-première Lust for a Vampire-Le Fossoyeur de la Pleine Lune
8- Dossier King Kong
9- Avant-première La Goulve, L'Homme au cerveau greffé, Les Assassins au collège,Le Seuil du vide, Un Frisson dans la nuit, The Andromeda Stain, 
Les Soleils de l'Ile de Pâques, Twins of Evil - Dictionnaire du Fantastique
10- Petit panorama critique - Avant-première Requiem pour un vampire, La Résidence, Rendez-vous en forêt - Dictionnaire du Fantastique
11- Dictionnaire du Fantastique - Petit panorama critique (Viï, L'Empire de ma terreur) - Avant-première Lady Frankenstein
12- Première Convention française du cinéma fantastique - Le Cercle de sang - Au service du Diable - L'Abominable Docteur Phibes 
- Danger planète inconnue- Frogs - Bataille au-delà des étoiles - Les Soleils de l'Ile de Pâques 
- L'Etrangleur - Dunwich Horror - House that dripped blood - Comtesse Dracula - La Nuit des maléfices - Mark of the Devil
13- Dictionnaire du Fantastique - Petit panorama critique (La Résidence, Les Sorcières, Les Horreurs de Frankenstein, La Conquète de la planète des singes)
14- Dictionnaire du Fantastique - Avant-première Nuits d'amour et d'épouvante, L'Autre, Le Petit poucet, Le Cirque des vampires, La Cible hurlante - Sorties fanzines
15- 
16- Avant-première Dracula 1973 - La Furie des Vampires - Les Yeux de l'enfer - L'Abominable Docteur Phibes
17- L’île mystérieuse - Théâtre de sang - Lady Frankenstein - La Tour du Diable - Satanik - Les Maîtresses de Dracula 
18-
19-
20- Les films de SF-L'écran des maniaques-Previews-Fanzines et revues-Les mondes préhistoriques
21- Critiques: Asylum, Hex, Qui a tué tante Roo? - Previews: Veangeance of the Zombies, Fear Rises From the Grave, Les Orgies de Frankenstein - L'écran des maniaques (photos) - Les mondes préhistoriques (suite du n° 20)
22-Dracula vit toujours à Londres - Les Vierges de la pleine lune - Les Démoniaques - La Malédiction du Vampore - Le Voyage fantastique - L’Exorciste
23- Critiques: Le Bal du vaudou, Nuits rouges, La Maison qui tue - L'écran des maniaques - Rouslan et Ludmilla - Rapoutine, le moine fou
24- 1er festival fantastique de "La clef" - A cause d'un assassinat - L'Antre de l'horreur - Les Autres - Le Bossu de la morgue -Le Château de l'horreur - Flesh Gordon - Enquête dans l'impossible - Je suis un Monstre - La Mariée Sanglante - Le Monstre est Vivant - Le nouvel amour de Coccinelle - Du Sang pour Dracula - Le Fantôme du Paradis - Les Sept vampires d'or - Sexualité Spéciale (Vampyros Lesbos) - Tremblement de Terre - Trompe l'oeil  
25- Les puits et le pendule: dossier Edgar Poe - La Chute de la Maison Usher, Le Masque de la mort rouge, Le Corbeau, L'Enterré vivant - L'écran des maniaques (photos) - L'Antéchrist - Frankenstein junior - L'Etrangleur de Vienne - La Nuit de la peur - La Submersion du Japon - Terreur dans le Shangaï Express
26- L'écran des maniaques - Quatre mois de cinéma fantastique - Le Cirque des horreurs
27- Quatre mois de ciné fantastique - Rocky Horror Picture Show - Les Yeux sans visage - L'écran des maniaques
28- Les grandes heures de la SF cinématographique - Le film inédit: Journey to the Seventh Planet -  La Guerre des mondes
29-
30- L'as tu vu? (comparatif versions étrangères et françaises, censure) - L'Horrible Dr Orlof - Londres 76 - Anthony Steffen et le Western italien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire