samedi 28 novembre 2015

CinéFun 20


Le dernier numéro de CinéFun est sorti et les abonnés ont déjà reçu leur exemplaire numérique dans leur boîte mail. Si ce n''est pas votre cas il est toujours temps de vous abonner gratuitement ici.

dimanche 22 novembre 2015

Scream Collector 2014.

 
En plus du numéro 8 de Scream dont je vous avais annoncé il y a quelques semaines la sortie prochaine (ici), Eric Denis propose, pour ceux qui seraient passé à côté, ce numéro collector 2014 regroupant les numéros 5, 6 et 7 (Barbara Steele part. 1&2, Sabrina Siani et Demons 1&2) augmenté de 2 pages supplémentaires recto verso.

Vendu 19€ hors frais d'envoi. Contact: eric_denis@sfr.fr ou le site du zine.

jeudi 19 novembre 2015

Trash Times 16: sommaire et pré-commandes.



Trash Times, le fanzine des profanateurs de sous-culture : Ciné vintage - Rétro comics - Subculture & Rock-N-Roll !
Le numéro 16 sortira mi-décembre et les pré-commandes et souscriptions sont dès maintenant ouvertes.
Pré-commandes (à l'unité, à tarif avantageux jusqu'au 24/11/2015) et souscriptions (pour 3 numéros à tarif encore plus avantageux) sur la boutique en ligne du fanzine: http://trashtimes.tictail.com/

Au sommaire de ce deuxième numéro de la nouvelle formule (format A4, 36 pages) : 

• DOSSIER 'VAMPIRELLA OH-LA-LA !!'
-IL ETAIT UNE FOIS VAMPIRELLA... 
Chroniques écarlates des années Warren.
Vampirella dans tous ses états ! De la mascotte sexy des publications Warren des débuts, à la vamp ténébreuse sous influence européenne, Trash Times retrace l'épopée de la plus immortelle icône de la Pop Culture...
-VAMPI-SCOPE !
Vampirella au cinéma : Histoire d'une malédiction.
Entre projets qui n'ont pas pu voir le jour et d'autres qui n'auraient jamais dû ! Hammer/Vampi : chronique d'un fiasco filmique.
-ENTRETIEN AVEC VAMPIRELLA !
Les confessions de Barbara Leigh.
Modèle pour Playboy, comédienne, Barbara Leigh nous raconte ses jours avec Roger Corman, Vadim, et Peckinpah, et ses nuits avec Elvis et Steve McQueen. Comment celle qui avait été choisie par la Hammer pour incarner Vampirella au cinéma, s'est retirée d'Hollywood pour se consacrer à Jésus ?

• UNDEAD TALKING ! NYC PUNK SURVIVOR !
Interview avec Bobby Steele ! (The Misfits, The Undead...)
Entretien carrière avec le guitariste des plus belles années des Misfits (1978-80), leader de The Undead, survivant plusieurs fois miraculé, et garant de la tradition du punk old school new-yorkais, avec un nouvel album sorti pour Halloween : The Morgue, The Merrier.

• SECRET CINEMA ! LES FILMS BÊTES ET MÉCHANTS DE PAUL BARTEL.
Hommage aux films de Paul Bartel.
La vie et la carrière du cinéaste bonhomme de La Course à la mort de l'an 2000, Eating Raoul, Cannonball, et Lust in The Dust, en longs, en courts, et de travers !

• Ainsi quel les rubriques habituelles, des notules, des chroniques BD, livres et fanzines, des reviews du fin fond des arcanes du film d'exploitation (Mardi Gras Massacre, Werewolves on Wheels, Psychomania, Hardgore, et d'autres)...

mercredi 18 novembre 2015

Cathodic Overdose

Cathodic Overdose est un fanzine de cinéma bis et fantastique. Du fond de leur caverne les rédacteurs aiment dépoussiérer des films des années 80 et 90 et partager leur passion pour le cinéma dit déviant. Flaques de slime, monstres gluants, litrons d’hémoglobine, fesses rebondies et explosions de boîtes crâniennes, il y a tout ça et même plus dans Cathodic Overdose, allez-y, allumez le poste et venez prendre votre injection de tous ces styles qui nous font tourner la tête (fantastique, SF, horreur, thriller, comédie..).

Ce jeune fanzine de Matthieu Nédey (alias Mighty Matt) se veut défenseur des films souvent méconnus et/ou méséstimés.
Cathodic Overdose est un peu ciblé à la fois grand public et public plus érudit (dans le but de faire découvrir et/ou redécouvrir) et on y trouve principalement un mélange de films de genre. 
 


Sommaires:
N° 1 (novembre 2015): Dossier "films du placard" avec une bonne dizaine de titres chroniqués (Nightbreed, You're Next, Bicentennial Man, Slashers, Beyond the Black Rainbow, Mystery Men, From Beyond, Dick Tracy, Fright Night, Pee Wee, Mac & Me...) - Chroniques type "après séance" avec impressions à chaud - Dossier sur la collection de films Creature Features.
N° 2 (mai 2016): Films du placard, 6 films (Halloween 3, Brainscan, Small Soldiers, Cube, Cooties, The House That Dripped Blood) - Dossier sur le profil et la filmographie de Nicolas Winding Refn - Dossier Vault of Sick Flicks - Chroniques rapides de CD (13) - Chroniques à la volée 60 pages!

N° 3 (2017): Films du placard (Cours Lola, Le Vaisseau de l'au-delà, Dune, Joes Apartment, American Way, Street Fighters, Vanishing Waves, Electrick Children) - Chroniques à la volée (horreur, fantastique, 80's-90's principalement) - Dossier sur les 3 premiers films live Tortues Ninja - Dossier Juan Piquer Simon - Dossier sur la console CD-i Philips, ancêtre du lecteur DVD - Interviews: Zaroff (auteur), Stéphane Picq (musicien et compositeur jeux vidéos), Tromatized Youth (groupe hardcore nantais très inspiré par l'univers Troma), Charlie Lyne (réalisateur du docu Beyond Clueless) - Dossier teen movie - Dossier Takashi Miike - Chroniques musiques - Billet d'humeur sur la culture en général (ciné, littérature, bd, séries, jeux vidéo)...

mardi 10 novembre 2015

Entretien avec Eric Escofier

Eric Escofier, éditeur de 2 fanzines (Ténèbres et Les Monstres de la nuit) et auteur de 2 livres touchant au cinéma fantastique et d'horreur des années 50 et 60, nous parle de son passé dans le fanzinat, de l'arrêt de son deuxième zine et de ses futurs projets.

-Ténèbres, 27 numéros, Les Monstres de la nuit, 13. C'est beaucoup pour un zine. Qu'est-ce qui explique selon toi cette longévité? 

Lorsque j'ai créé Ténèbres en 1979, je ne pensais pas arriver à 27 numéros. Mais il faut savoir que nous étions encore dans les années 70 et que les fanzines proliféraient de tous les côtés de la France. Je citerais Monster Bis, Ciné Zine Zone, Zombi Zine, Walpurgis, The Bat, Chair pour Frankenstein, Scream, Nostalgia pour la région parisienne. Du côté de la Provence : Sépulcral, Le Mongolfier, Le Styx, Rhésus 0... Il y avait de l'entraide et la chance que j'ai eu c'est que mon zine était gothique à cent pour cent et qu'il était un peu la copie conforme des anciens Famous Monsters qui ne traitaient que du cinéma fantastique ancien alors que les autres zines étaient variés. J'ai donc édité 27 numéros qui ont très bien marché. Hormis les grandes stars à qui j'ai rendu hommage, j'ai constitué des dossiers sur Paul Blaisdell, Eddie Parker, Herman Cohen, Sam Katzman, Réginald Leborg, Val Lewton car personne en France n'en parlait faute de documentation... Pour Les Monstres de la Nuit, c'était différent. Les numéros arboraient une couverture couleur et plastifiée. Les pages étaient plus nombreuses (100 minimum). Les Monstres de la Nuit étaient des thématiques: spécial Frankenstein, Terence Fisher , Gilling, Santo... J'ai consacré aussi une dernière interview à Ingrid Pitt qui fut une amie intime... 

-Tu as dit dans une interview précédente (c'était en 2005): "...par rapport aux années fastes 70-80, le fanzinat a chuté et mériterait d'être rehaussé à sa juste valeur car les gens ne savent pas à quel point c'est difficile de sortir un numéro...". C'est toujours vrai aujourd'hui?

Il est vrai que j'avais dit en 2005, que le fanzinat devait être rehaussé à sa juste valeur. De 1979 et jusqu'à 2003, j'allais farfouiller à la Bibliothèque de Nice pour glaner des renseignements sur tel acteur, tel réalisateur ou tel film. C'était un véritable travail que de consulter des tas de bouquins. Avec l'arrivée d'internet, ça été beaucoup plus facile. Je pense qu'aujourd'hui internet est devenu un outil de référence pour le fanéditeur : recherches, mise en pages du texte et des photos...


-En 1998 sort le premier Les Monstres de la Nuit, qu'est-ce qui t'a donné envie de refaire un fanzine après Ténèbres. Par ailleurs, pourquoi avoir arrêté ce dernier? 

J'ai sorti en 1998 le premier n° des Monstres de la Nuit avec un spécial Frankenstein car depuis 1992 j'avais arrêté. Mon métier de musicien professionnel ne me permettais plus de m'occuper d'un zine et je n'avais plus envie de continuer. Pour moi, la boucle était bouclée. C'est mon ami Pierre Charles qui m'a donné l'idée de créer à nouveau un fanzine. Je me souviens qu'il m'avait dit : "avec le matériel que tu as, et ton savoir, tu devrais sortir un nouveau fanzine différent de Ténèbres. Alors je me suis mis au travail et j'ai édité 13 numéros, avec une parution annuelle, alors que Ténèbres en comptait 3 par an. J'ai stoppé, car les ventes dégringolaient. J'avais compris que le cinéma gothique ne passait plus.

-Tu as suivi en 2007 le retour aux affaires de la Hammer? Quel est ton avis sur leurs nouveaux films et sur le cinéma d'horreur actuel en général? 

Mon avis sur le nouveau cinéma d'horreur d'aujourd'hui : nul. J'ai travaillé 4 ans avec l'association niçoise Les Méduses qui chaque année produit un Festival du film fantastique. J'organisais une exposition d'affiches et je présentais les films cultes. Je voyais les dernières sorties que je trouvais désastreuses. Il m'arrivait souvent de m'endormir durant les projections. Je ne suis pas du tout attiré par le cinéma d'horreur actuel que j'ai rejeté littéralement à la fin des années 70. 

-Tu as collaborés à plusieurs revues et fanzines, c'était toujours pour traiter de ton genre de prédilection ou tu en as quelques fois abordé d'autres ? 

J'ai collaboré effectivement à plusieurs revues : la première a été L'Ecran Fantastique, ensuite Univers Parallèles, Hammer Forever, Fantasticorama et Sueurs Froides. Pour Fantasticorama, je traitais du Western européen. Sueurs Froides, c'était de la critique sur les DVD que cette association diffusait, mais c'était à ma convenance, donc du cinéma ancien (années 30, 40, 50, 60). 




-Tu as écrit deux livres. Ton approche pour rédiger ces bouquins a-t-elle était la même que pour les fanzines ? 

J'ai sorti deux livres à titre d'auteur. Le premier sur mon ami Peter Cushing. Cela faisait longtemps que je rêvais de lui rendre hommage, je lui devais bien ça. Là ça a été mouvementé. Au départ, une association devait financer l'ouvrage, mais il y a eu des contretemps et j'ai préféré agir seul. L'ouvrage a très bien marché, plus de 700 exemplaires vendus. Alain Schlockoff avait été enthousiasmé et avait fait une excellente critique de ce livre. Il a également réalisé la préface de celui sur Barbara Steele dans lequel j'avais mis de la couleur, mais il a bien moins marché que le précédent. Les deux ouvrages étaient différents des fanzines bien que j'avais gardé ce caractère un peu "old school" en ce qui concerne la mise en page.

-T'intéresses-tu un peu à ce qu'il se fait actuellement dans le fanzinat? 

Je ne m'intéresse plus du tout au fanzinat, car certains fanéditeurs que je considérais comme des amis, ont critiqué mes deux livres. Totalement déçu, j'ai tiré un trait sur ce monde de faux culs (alors inexistant à la vieille époque). 

-Des projets en cours? Un nouveau numéro de Les Monstres de la Nuit prévu? 

Des projets : une immense et dernière exposition en 2016 à Nice qui rendra hommage au cinéma anglais et surtout à la Hammer Films en présence de deux vedettes. Il y aura aussi des conférences et des projections. Aucun numéro prévu en ce qui concerne Les Monstres de la Nuit. Je sortirai, dans deux ou trois ans, un gros livre sur le cinéma fantastique consacré aux photos et press book, j'en possède plus de 1000... L'ouvrage s'intitulera "Horror Monsters Cult" en hommage à mon site internet.

Merci à Eric Escofier d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Les photos d'illustration de l'entretien viennent toutes de son site dédié à sa passion que je vous invite à aller visiter: http://monstresdelanuit.tripod.com/.

mercredi 4 novembre 2015

Nouveauté zine: Cathodic Overdose


Cathodic Overdose est un nouveau fanzine dont le premier numéro vient tout juste de sortir. 

Au sommaire:
-Un gros dossier "films du placard" avec une bonne dizaine de titres chroniqués. Le principe étant de défendre des films souvent méconnus ou mésestimés: Nightbreed, You're Next, Bicentennial Man, Slashers, Beyond the Black Rainbow, Mystery Men, From Beyond, Dick Tracy, Fright Night, Pee Wee, Mac & Me...
-Des chroniques type "après séance" avec impressions à chaud.
-Un dossier sur la collection de films Creature Features.
-Des chroniques dans l'esprit du film oublié/laissé pour compte, par des amis dont notamment Nasty Samy (Everyday is like sunday) et Val le Blond (Torture Oculaire, Fraîcheur des cafards).

Le zine fait 60 pages et coûte 7,5€ frais de port inclus.
S'adresser à Matthieu Nédey via Facebook.